Nos intentions façonnent notre corps. Là où nous plaçons notre attention, le corps se déploie, reste vivant. Les lieux du corps que nous oublions deviennent muets, silencieux, visibles mais inatteignables, comme s'il n'y avait plus de route pour s'y rendre. Danser c'est aller dans tous les lieux de soi pour y circuler librement.